Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Huile de cuisson : comment faire le bon choix ?

Comme chaque huile possède un point de fumée différent, il faut penser à la température de cuisson. Le point de fumée correspond à la température qu’une huile peut supporter avant de se décomposer et de brûler. L’huile a atteint cette température quand elle fume (le nom le dit bien), dégage une odeur déplaisante et prend un goût de brûlé, plutôt amer. Dépassé ce point, le goût et même l’apparence de votre plat seront altérés, et la valeur nutritive de l’huile grandement diminuée.

-Pour le feu doux : N’importe quelle huile (ou corps gras) convient pour une cuisson à basse température. C’est le beurre qui a le point de fumée le plus bas, entre 150°C et 175°C (300°F et 350°F). On l’utilisera à feu doux ou moyen, tout au plus.

-Pour le feu moyen : La plupart des huiles supportent aussi la cuisson à feu moyen. Même si l’on recommande l’huile d’olive pour frire à la poêle, il est important de se souvenir qu’elle a un point de fumée assez bas par rapport aux autres, soit environ 190°C (375°F). Les huiles d’olive hautement raffinées, comme l’huile d’olive extra légère, supportent une température plus élevée, jusqu’à 230°C (450°F). De manière générale, on reconnaît les huiles raffinées à leur couleur plus pâle. Par le raffinage, ces huiles perdent beaucoup de particules et d’impuretés – qui brûlent vite – et gagnent de la résistance à la chaleur.

-Pour le feu vif : Pour la cuisson à feu moyen ou vif, comme les sautés et la friture, on a le choix. Les huiles végétales, de canola, de maïs, de pépins de raisin, de carthame ou de tournesol, et les huiles raffinées supportent bien les hautes températures, jusqu’à environ 230°C (450°F). On préfère de plus en plus l’huile d’arachide à l’huile végétale pour sa saveur agréable. On réservera l’huile végétale, ou une autre huile au point de fumée élevé, pour huiler le barbecue, car les autres brûleront à tous les coups.